Les réseaux sociaux offrent de grandes opportunités marketing, comme nous l’avons vu dans les articles précédents. Aujourd’hui, les entreprises ont bien compris que leurs clients y sont présents et que c’est un canal de communication indispensable.

De leur côté, les réseaux sociaux ont également analysé les avantages fournis par leur outil aux entreprises et proposent dorénavant leur propre régie publicitaire, pour inciter les marques à se mettre avant grâce à des campagnes payantes. Facebook Ads, Linkedin Ads ou encore Twitter Publicités entrent dans l’arène du marché de la publicité et offrent des services efficaces.

Entre leurs prix largement inférieurs aux médias traditionnels et leur popularité grandissante, les entreprises n’hésitent plus à investir dans la publicité sur les réseaux sociaux. Cependant, est-ce que les utilisateurs de Twitter et Facebook ont réellement envie d’être envahis de publicité ? Est-ce que les encarts sur la timeline Facebook et les tweets sponsorisés ont réellement un retour sur investissement ?

Le marché de la publicité sur les réseaux sociaux

Le marché de la publicité sur les réseaux sociaux décolle depuis 2012. Les revenus engrangés par la publicité sur ces plateformes passeraient de 3 milliards en 2012 à 8.4 milliards en 2017. Ce qui suppose une croissance annuelle de 18,6%.

En même temps, il faut savoir que le marché des réseaux sociaux se porte à merveille, puisqu’une étude du cabinet Nielsen démontre que 30% du temps passé sur les smartphones est consacré à la navigation sur les réseaux sociaux. Ce n’est donc pas étonnant que les entreprises profitent de cette audience pour promouvoir leurs produits.

L’étude révèle également que 89% des annonceurs utilisaient déjà les réseaux sociaux pour faire connaître la marque. 64% d’entre eux ont l’intention de continuer à investir dans la publicité sur les réseaux sociaux, voire de dépenser davantage pour avoir plus d’impact auprès des internautes.

C’est un signe plutôt positif pour les régies publicitaires de Twitter, Facebook, Linkedin et compagnie.

Les régies publicitaires des réseaux sociaux

Facebook, Linkedin et Twitter ont lancé en trombe leurs régies publicitaires et proposent aux marques de monnayer leur visibilité sur ces réseaux sociaux. Grâce à des critères ciblés, il est possible d’optimiser ses campagnes pour toucher précisément sa cible de clientèle, au moment opportun.

Facebook, le plus complet

Facebook affine de plus en plus son offre. Avant, le géant américain proposait de la publicité classique, qui s’affichait dans la barre latérale du fil d’actualité. Mais face aux enjeux de ce marché, il a largement diversifié son offre et propose aujourd’hui diverses options pour atteindre des objectifs précis.

Facebook est devenu une régie publicitaire complète qui offre aux marques tous les outils nécessaires à une campagne webmarketing réussie. Étant donné que les publicités achetées ne s’affichent que sur le réseau social, pour rendre attrayante son offre et proposer une interconnexion pertinente entre le site web de l’entreprise et sa page Facebook, le leader des réseaux sociaux a ajouté une large palette d’options.

En effet, il propose différents « boutons » qui répondent aux besoins de conversion des entreprises. Si avant, les publicités encourageaient principalement l’abonnement à la page, elles peuvent maintenant appeler à une action directement sur le site internet : cliquer, acheter, télécharger, s’inscrire…

 

Air France inclue le bouton "Réserver vite" qui mène vers son site

Air France inclue le bouton « Réserver maintenant » qui mène vers son site

Glossybox intègre le bouton "S'inscrire" qui mène directement à la page d'inscription du site

Glossybox intègre le bouton « S’inscrire » qui mène directement à la page d’inscription du site

Faut-il y voir un lien avec la baisse du reach dont tout le monde parle en ce moment ? Peut-être. Il se peut fortement qu’à terme, Facebook décide de revenir à sa fonction première, c’est-à-dire être un réseau social, où les publications des amis ou de la famille doivent primer sur les informations diffusées par les entreprises. Bien sûr, le réseau ne fait pas cela par altruisme, mais bien pour inciter ensuite les marques à débourser plus d’argent pour que leurs publications touchent quand même la cible

Twitter, le temps réel

Le marketing en temps réel est en plein essor et de plus en plus de marques l’utilisent pour augmenter leur notoriété. Il s’agit de toucher son cœur de cible à un moment opportun, pour marquer les esprits et déclencher l’achat.

Tout comme Facebook, Twitter offre la possibilité de s’acheter une présence, selon vos besoins. Un hashtag, un compte ou un tweet, peuvent être sponsorisés et apparaître dans la timeline des utilisateurs présentant votre profil cible. Les entreprises peuvent surfer sur des tendances et des événements pour apparaître de manière visible dans les actualités des utilisateurs, même si ceux-ci ne suivent pas le compte de la marque.

Tweet sponsorisé

Tweet sponsorisé

La bonne nouvelle, c’est que ce service accessible uniquement aux grandes marques jusqu’à maintenant, vient de s’ouvrir aux petites entreprises. Il suffit maintenant d’avoir un compte Twitter pour avoir accès à la création de campagnes publicitaires et bénéficier de tweets sponsorisés pour accroître votre visibilité. Si vous souhaitez créer votre première campagne, il suffit simplement de vous connecter sur ads.twitter.com.

Autre innovation récente :  le petit oiseau bleu a déployé un outil baptisé « TV conversation targeting » dont l’objectif est d’offrir aux annonceurs la possibilité de surfer sur l’effervescence provoquée par certains programmes TV. Sur Twitter, il est courant que les téléspectateurs partagent leurs avis et commentaires en direct, sur une émission qu’ils sont en train de regarder. À l’aide d’un hashtag qui rassemble toute une communauté, ils y vont de leurs phrases drôles, suscitent des débats et nouent parfois de nouveau contact. Plusieurs marques semblent l’avoir déjà remarqué et n’hésitent pas à se servir du hashtag de référence pour promouvoir leurs produits. Avec ce nouvel outil, elles pourront encore plus se mettre en avant parmi le flot de tweets qui découlent d’émissions ultra-populaires.

LinkedIn, le professionnel

Linkedin Ads est la régie publicitaire du réseau social B to B, qui vous permet de communiquer en 3 formats : image, texte ou vidéo. Étant donné que ce réseau s’adresse surtout aux dirigeants, le ciblage de la publicité se fait selon les expériences professionnelles, la fonction occupée actuellement, le secteur d’activité ou encore la taille de l’entreprise.

Les publicités sur Linkedin

Les publicités sur Linkedin

 

Le point commun entre les régies publicitaires sur les réseaux sociaux se situe au niveau du coût. Par rapport aux médias traditionnels, les tarifs sont faibles alors que les marques peuvent tout de même toucher des milliers de prospects ciblés. Il se calcule généralement au coût par clic ou pour mille impressions. Vous êtes maître de votre budget en choisissant précisément le montant que vous souhaitez allouer à la campagne. Vous pouvez facilement démarrer avec un petit budget de 10€, pour tester. Ce prix bas s’explique par le fait que vous n’achetez pas un espace publicitaire, mais bien un affichage momentané, à la mesure de vos besoins et de votre budget.

L’impact sur les internautes

L’avantage d’opter pour une régie publicitaire intégrée aux réseaux sociaux réside dans la segmentation ultra-précise qu’il est possible de configurer. En effet, que ce soit sur Facebook, Twitter ou Linkedin, les entreprises peuvent indiquer un profil détaillé.

En théorie, lorsqu’un internaute voit une publication sponsorisée, c’est qu’elle est fortement susceptible de l’intéresser. La publicité devient ainsi moins dérangeante et surtout plus personnalisée. Or, les chiffres tendent à dire le contraire.

Selon une étude IFOP, 83% des Français souhaitent que la publicité sur les réseaux sociaux soit moins visible, même si les publications payées s’intègrent naturellement dans le fil d’actualité. 68% pensent carrément qu’elle est « insupportable », tandis que 59% estiment que les campagnes sont mal ciblées.

Parmi les points positifs, 14% des internautes français considèrent que la publicité sur les réseaux sociaux humanise la marque et lui donne une meilleure image, tandis que 19% des utilisateurs ont déjà effectué un achat suite à une publicité sur un réseau social.

Au final, le bilan tend vers le positif même s’il reste clairement des axes à améliorer. Les régies publicitaires travaillent à affiner leur concept, pour que les entreprises disposent d’un fort pouvoir de segmentation. L’étude de l’IFOP démontre que les internautes trouvent encore que les publicités ne leur correspondent pas, cela signifie que les marques peuvent encore mieux personnaliser leur campagne. Peut-être que les utilisateurs des réseaux sociaux accepteront de mieux en mieux les messages sponsorisés s’ils correspondent à leurs attentes.

 

Lancer une campagne sur les réseaux sociaux demande de la précision et de la personnalisation. Les internautes apprécient moyennement les publications sponsorisées, car elles ne répondent pas à leurs attentes. Les outils de ciblage fournis par les réseaux sociaux évoluent régulièrement pour permettre aux marques d’affiner au mieux leur message. Étant donné que le coût de ce type de campagne est faible, il est largement permis (et recommandé) de lancer plusieurs campagnes simultanées, parfaitement segmentées. C’est grâce à une stratégie précise que la conversion deviendra efficace.

Céline Albarracin