Dans la droite lignée du marketing en temps réel, le T-Commerce émerge doucement pour encore révolutionner notre mode de consommation. Savant mélange d’e-commerce et de m-commerce, le T-Commerce allie télévision et achat en ligne. En résumé, cette stratégie permet aux téléspectateurs d’acheter directement ce qu’ils voient sur leur télévision, dans un spot de publicité ou dans une série, via la télévision elle-même. L’expression « télévision connectée » prend alors tout son sens.

Un simple décodeur placé sur votre TV

Concrètement, pour rendre cela possible, il faut que les téléspectateurs se munissent d’un décodeur spécifique, appelé ITV (Interactive Television), qu’ils branchent à leur télévision, ou qu’ils optent directement une télévision connectée. Ils auront alors accès à diverses actions, en appuyant simplement sur leur télécommande et à condition que le programme TV soit compatible :

  • Cliquer sur des événements ou des célébrités pour accéder à une page internet qui donne plus de détails sur le fait d’actualité ou la star
  • Acheter en direct depuis la publicité
  • Acheter en direct les décors des séries TV ou les tenues des acteurs

Nous sommes au cœur du marketing en temps réel, car une publicité diffusée au bon moment, à la bonne cible, pourra générer immédiatement des ventes, grâce à un simple clic de télécommande. Un moyen efficace de contenter le consommateur qui veut tout, tout de suite.

 

Un boîtier peut transformer votre simple TV en TV connectée

Un boîtier peut transformer votre simple TV en TV connectée

 

Une aubaine pour les fabricants

Plus de 97% des foyers français possèdent au moins un téléviseur. Cela représente 26.9 millions de ménages. 78% des Français ont une ligne internet et 39.7% accèdent à la télévision grâce à l’ADSL et à la fibre. 18.7% des foyers ont une Smart TV / TV connectée, qui permet d’avoir accès aux services du T-Commerce*.

Étant donné le taux d’équipement en télévision et en ligne internet des Français, ce mode de vente interactif possède un fort potentiel pour les marques, mais aussi pour les acteurs high-tech qui exploitent déjà le filon de la TV connectée.

Ikea, par exemple, a lancé sa propre télévision connectée, vendue avec le meuble et les enceintes. Uppleva est une gamme de télévision qui propose aux spectateurs de commander directement depuis la publicité qui défile à l’écran. Les prix démarrent à 380 € et montent jusqu’à 1860 € selon la taille d’écran, mais aussi la qualité du meuble qui l’entoure.

La télévision connectée d'Ikea

La télévision connectée d’Ikea

 

Google, Amazon et Apple commercialisent également une TV connectée. Pour le moment, ces marques restent muettes sur le T-Commerce, mais si celui arrive à s’imposer, nous pouvons parier qu’il faudra compter sur eux.

 

Une chance pour les marques

Les marques sont celles qui peuvent le plus profiter de cette nouvelle méthode de vente, en s’engouffrant avant la concurrence, dans le T-Commerce. Ce système, assez simple d’utilisation, pourrait connaître un essor d’ici les prochaines années. À l’heure où le consommateur recherche l’interactivité et la rapidité, le T-Commerce est un outil efficace pour agir sur les achats impulsifs. C’est l’envie de l’acheteur, à l’instant T, qui doit s’exprimer. Ce système laisse peu de place à la réflexion, qui peut finalement nuire à la consommation finale. Par conséquent, est-ce que le consommateur est réellement gagnant ? Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Ce qui est sûr, c’est que les bénéfices pour les marques sont multiples :

  • Profiter d’une audience massive
  • Bénéficier d’une meilleure réceptivité du consommateur
  • Proposer de tester une façon originale d’acheter
  • Simplifier au maximum le processus d’achat
  • Démontrer en temps réel la qualité et l’utilité du produit
  • Réduire les freins à l’achat
  • Inciter à l’achat impulsif
  • Segmenter précisément sa cible via les programmes TV et les heures de diffusion des publicités

 

Le cas H&M

H&M a réalisé une grande opération de T-Commerce lors de la finale du Superbowl 2014. Vous le savez, cet événement planétaire a attiré 111.5 millions de téléspectateurs cette année. Cependant, il fallait être équipé d’une télévision spéciale (de la marque Samsung) pour prendre part à l’opération.

Durant la mi-temps, une publicité pour les sous-vêtements de la marque, mettant en scène David Beckham, était diffusée. Chaque article présenté par le footballeur pouvait être acheté en direct grâce à un simple bouton sur la télécommande.

L'écran qui permettait d'acheter en direct les sous-vêtements présentés par David Beckham

L’écran qui permettait d’acheter en direct les sous-vêtements présentés par David Beckham

 

Le cas Target

Récemment, Target, grande enseigne de distribution américaine, a saisi sa chance avec un épisode de Cougar Town, une série avec Courteney Cox. L’épisode a spécialement été conçu pour mettre en avant différents produits vendus par les magasins. En parallèle, une application mobile a été créée pour les téléspectateurs. En synchronisant l’application sur son terminal mobile, avec la diffusion de l’épisode, les mobinautes pouvaient acheter en direct les meubles et objets montrés dans la série. En fait, chaque produit disponible à l’achat était marqué d’une croix rouge, le consommateur n’avait plus qu’à cliquer dessus pour accéder à une page de vente et l’ajouter à son panier.

Les croix rouges sont cliquables et permettent d'acheter directement l'objet qui plaît au téléspectateur

Les croix rouges sont cliquables et permettent d’acheter directement l’objet qui plaît au téléspectateur

Auparavant, l’entreprise avait déjà tenté une expérience similaire avec un court-métrage, avec Kristen Bell, Zachary Abel et Nia Long, où tout était à vendre. Ce petit film en 3 parties n’était pas diffusé sur la télé, mais sur internet. Les tenues des acteurs, comme les décors, étaient cliquables et menaient vers la page d’achat, sur le site de Target bien entendu, pour que l’internaute puisse acheter en direct ce qui lui plaît.

L'écran de la mini-série "Falling For You"

Durant la diffusion du court métrage, un bandeau s’affiche avec les articles portés par les acteurs.

 

Un marché français à prendre ?

Il est vrai que pour l’instant, les exemples viennent surtout des États-Unis. Mais plus haut dans l’article, j’ai fait état de chiffres parlants sur l’équipement des Français en téléviseur. Nous pouvons aussi ajouter qu’un Français passe en moyenne 3h50 devant la TV chaque jour.

Cette année doit marquer un essor de la TV connectée, encore peu répandue dans l’hexagone. Si c’est le cas, les marques devraient se saisir de l’occasion pour tester le T-Commerce ici. La véritable question sera finalement : les consommateurs français sont-ils prêts à accueillir ce nouveau mode d’achat ?

Une évolution à suivre de très près dans les mois prochains, pour connaître la réponse à cette question…

*Les chiffres de cet article proviennent d’une étude du Syndicat National de la Publicité Télévisée

Céline Albarracin