Alerti

8 ingrédients pour une newsletter à succès

D’après une étude de Content Marketing Institute, 80% des entreprises utilisent la newsletter pour encourager les interactions. L’email reste l’un des moyens de communication les plus plébiscités pour atteindre ses consommateurs et les fidéliser.

Content Marketing Institute : newsletter

Cliquez sur l’infographie pour l’agrandir

Cependant, si vous souhaitez que votre campagne emailing atteigne ses objectifs et vous permettent de convertir et fidéliser vos clients, il est indispensable de respecter certaines bonnes pratiques. En effet, une newsletter non segmentée, non sollicitée, au message confus ou mal adapté peut avoir l’effet inverse sur votre entreprise. Sachez également qu’à chaque envoi, vous engagez votre e-réputation. Un emailing correctement construit et personnalisé va forcément véhiculer une image positive de votre activité. À l’inverse, une tendance au spam, avec une newsletter indéchiffrable va avoir des effets négatifs sur votre image de marque.

Alors, comment construire une newsletter parfaite de A à Z ? Grâce à ces 8 précieux conseils !

 

1. Envoyer la newsletter uniquement aux inscrits

Nous recevons tous quotidiennement des mails publicitaires que nous n’avons jamais sollicités. C’est énervant et bien souvent, nous maudissons l’expéditeur avant de mettre le message à la corbeille sans l’avoir lu. Pire, parfois nous le signalons comme un « Indésirable » pour ne plus jamais voir l’expéditeur dans notre boîte de réception.

Dites-vous que ce que vous faites, les destinataires n’ayant pas choisi de recevoir vos mails le feront. La pratique est, par ailleurs, totalement illégale ! Ne vous avisez pas de tenter le coup, car au final vous n’obtiendrez rien en retour, si ce n’est un classement comme domaine « spammy ». Ce serait donc totalement contre-productif.

Pour encourager les gens à s’inscrire à vos emails, vous devez tout mettre en œuvre sur votre site pour récolter leurs adresses. Vous pouvez simplement ajouter un encart visible sur votre page d’accueil et/ou sur votre blog.

marketo newsletter

Vous avez également la possibilité d’offrir quelque chose en échange d’une inscription à vos emailings, comme un livre blanc par exemple. Beaucoup de sites proposent gratuitement un guide utile contre vos coordonnées et cela permet un échange gagnant-gagnant.

C’est aussi plus vendeur qu’un simple encart d’abonnement.

marketo guide

 

2. Des envois ciblés et personnalisés

La personnalisation sera au cœur de votre réussite, sans aucun doute ! Vous ne pouvez plus vous contenter d’un mass-mailing, surtout lorsqu’il s’agit de promouvoir des produits ou des services. Que tout le monde reçoive le même email quand vous publiez un nouvel article, par exemple, c’est compréhensible. Mais si votre objectif est de vendre, vous devez absolument segmenter votre base de données. Mieux encore, vous devez utiliser un CRM qui stockera l’historique de vos clients, vous permettant alors de transmettre une offre qui correspond aux besoins qu’il a inconsciemment exprimés sur le site, soit en téléchargeant un guide qui répond à une problématique précise, soit en achetant des produits qui peuvent bénéficier de produits complémentaires pour être utilisés efficacement.

Comme par exemple cet email qui propose des accessoires complémentaires à un smartphone précédemment commandé sur la boutique.

grosbill

Par ailleurs, la personnalisation concerne aussi l’en-tête de l’email et son objet. Vous devez interpeller le client en y incluant son prénom, comme dans l’exemple ci-dessus. Il faut savoir qu’une newsletter avec un objet personnalisé génère un taux d’ouverture 29% supérieur à un email contenant un objet général.

 

3. Un objet concis et explicite

Continuons sur l’objet. Votre mail va venir s’intercaler dans une boîte de réception souvent bien remplie. Vous devez donc opter pour un objet qui va sauter aux yeux du destinataire et lui donner immédiatement envie de cliquer.

Nous avons vu que la personnalisation est importante, mais sachez aussi rédiger une phrase courte et percutante où le mot-clé est mis en avant. Vous proposez des promotions ? « Promo » doit être le mot magique. Vous offrez un service pour gagner du temps dans la vie quotidienne ? « Gain de temps » ou « Productivité » seront des expressions phares.

L’internaute doit immédiatement comprendre ce qu’il va gagner à ouvrir votre message.

visme

 

4. Un seul message à faire passer

La formule mathématique d’un email gagnant est simple : 1 email = 1 message. Ne commencez pas à vouloir parler de toutes vos offres et lister tous vos derniers articles. Vous pourrez le faire en petit, sous le message principal, qui ne peut qu’être unique !

C’est aussi pour cette raison que votre newsletter doit être personnalisée. Étant donné qu’elle n’a le droit de faire passer qu’un message, autant l’adapter précisément au destinataire pour être certain de l’inciter au clic.

Dans cet exemple, la newsletter met en avant uniquement un livre, avec les 2 formats disponibles et le résumé. L’internaute comprend immédiatement le message.

chapitre

 

5. Un call to action visible et actionnable

Lorsque vous avez vendu votre offre, grâce à un titre percutant et un visuel fort, encouragez le destinataire à se rendre sur la page pour en bénéficier. Pour cela, il n’y a rien de plus efficace qu’un bouton visible et coloré, sur lequel se situe l’action que vous souhaitez activer chez l’internaute : « En savoir plus », « Commander », « S’inscrire », « Télécharger »…

ovh

 

6. Un équilibre parfait entre le texte et les images

Une newsletter doit d’abord impacter par son design. Si vous faites un long texte, personne ne la lira. Les gens ne sont pas en bonne condition pour cela. Un email s’inscrit dans l’instantanéité, la spontanéité. Votre message doit passer en quelques secondes, grâce à des visuels représentatifs de votre offre, un titre incisif, un sous-titre concis et un call-to-action visible. Ce sont ces éléments qui vont faire passer le message auprès du destinataire. Les quelques lignes de texte viendront après, si l’internaute décide de les lire.

Dans cet exemple, l’œil est immédiatement attiré par le texte centré dans un visuel coloré à l’extérieur et épuré à l’intérieur. Ensuite, il voit des photos qui donnent envie de cliquer, affublé d’un simple titre. C’est clair, équilibré et donc efficace !

carrefour

 

7. L’ajout de vos réseaux sociaux et de vos coordonnées

Le but d’une newsletter est de fidéliser vos consommateurs et de les inciter à revenir régulièrement sur votre site. Savez-vous quels autres canaux de communication répondent à ces objectifs ? Les réseaux sociaux ! Et ces derniers fonctionnent très bien avec votre newsletter. Ajoutez les boutons de vos pages pour que les clients s’abonnent à vos autres fils d’actualité et soient encore plus exposés à vos contenus. C’est un excellent moyen d’élargir sa communauté et sa notoriété.

Vous devez aussi ajouter vos coordonnées. Peut-être qu’en lisant votre newsletter, un internaute voudra davantage d’informations. Indiquez-lui comment vous contacter par mail ou par téléphone, pour éviter de perdre un potentiel client.

Yves Rocher ajoute systématiquement les boutons de ses réseaux sociaux, mais aussi les coordonnées de son service client en bas de ses emails.

yvesrocher

 

8. Adaptée aux mobiles

En France, 23% des emails sont consultés depuis un terminal mobile. Il est donc essentiel de penser à ces mobinautes en leur offrant une newsletter parfaitement adaptée aux petits écrans. Votre message ne doit pas perdre en impact lorsqu’il s’affiche sur un mobile. Le call-to-action doit aussi être bien visible et surtout actionnable avec le doigt. Faites en sorte d’épurer au maximum le message, pour qu’il soit parfaitement lisible sur un smartphone ou une tablette. N’oubliez pas non plus d’avoir un site responsive ! Si vous envoyez les destinataires sur un site qui n’est pas adapté à la taille de leur écran, cela va être contre-productif. Ils ne se convertiront pas et surtout, ils risquent de ne plus revenir.

Cet email de Canva s’adapte parfaitement à l’écran du téléphone et peut très bien être cliqué avec le doigt.

canva

 

Votre newsletter doit correspondre à votre cible et s’adapter à son historique d’achats ou d’actions effectuées sur le site. Plus vous ciblerez le destinataire avec un message concis et personnalisé, plus vous aurez de chance de le convertir. Par ailleurs, lorsque vous envoyez une campagne emailing, utilisez bien un logiciel qui analyse les retombées. Vous pourrez voir les titres qui fonctionnent le mieux, les liens les plus cliqués, les meilleures heures de conversion, mais aussi avoir l’historique des actions de chaque destinataire. Ce qui vous permettra d’encore plus personnaliser votre newsletter lors du prochain envoi !

Céline Albarracin]]>

Alerti

Surveillez le web et les médias sociaux, analysez les données et prenez de meilleures décisions.

Ajouter un commentaire

NOUS SUIVRE

Restez informés et suivez les actualités et nouveautés du web et réseaux sociaux :